lundi 31 août 2009

Parc de la Rivière Gentilly

Par un dimanche après-midi avec température incertaine, je me risque quand même à partir pour visiter le Parc de la Rivière Gentilly à Ste-Marie de Blandford. Réseau de sentiers pédestres, équestres et de vélos de montagnes pour les activités estivales.

Accueil des sentiers de la Rivière Gentilly (photo personnelles)

À l'approche du parc, à partir de l'autoroute 30, plusieurs indications me guide vers le Parc. Je m'arrête au poste d'accueil pour payer mon droit de passage de $3.00 et me stationne.

Un plan sommaire à la main, pas trop explicatif, je me dirige dans l'entrée d'un sentier à gauche.

Je rencontre un camp de scouts, je continu à descendre une pente abrupte jusqu'au lots de terrains de campeurs qui était désertique.  Ensuite je commence à voir des pas de sabots sur le trajet.

Pont sur la rivière Gentilly (photo personnelle)

Je me dirige vers le pont et le traverse.

Deuxième vue du pont de la Rivière Gentilly (photo personnelle)

J'observe 3 camionnettes avec des remorques et 4X4, puis au tournant,  j'arrive face à face avec un groupe de gens à chevaux et un chien Berger Allemand qui vient à ma rencontre.  J'ai pas eu peur cette fois, beau chien avec langue pendante me regardant dans les yeux, me semblait sourire et content de me voir.

Groupe équestre avec berger allemand (photo personnelle)


N'étant pas certaine du trajet à parcourir, je demande au premier du groupe si j'étais dans la bonne direction pour voir les chutes.  On me dit que non et que je devais retourné à l'entrée du sentier pour prendre l'autre sentier à droite.

Je rebrousse chemin en remontant la côte abrupte et entre dans l'autre sentier. Encore des pentes descendantes et ascendantes, j'arrive dans une courbe en Y.   Soit que je me dirige vers la presqu'île ou aux chutes à Thibodeau.


Direction du sentier d'Omer et des chutes à Thibodeau (photo personnelle)


Je prends la droite pour les chutes, puis commence à entendre le bourdonnement des chûtes, je vois au loin l'eau à travers les arbres.  Je m'assoie sur une des trois tables de picnic avec chaînes cadenassées et enfouies dans le sol, repos bien mérité.  Je prends plusieurs photos des chûtes et me voilà reparti pour remonter le sentier.


Chutes à Thibodeau au travers des arbres (photo personnelle)


Vue de la première chute à Thibodeau (photo personnelle)


Rocher aux chutes à Thibodeau (photo personnelle)


Remonter ce que j'ai descendu,  le cardio en prends un bon coup.  Je devais m'arrêter à mi-chemin de la pente pour prendre des gorgée d'eau.  Sueur au front, je prend mon courage à deux pieds et continu.

 Ascension de la pente au retour (photo personnelle)


Rendu à l'auto, je relaxe avant de repartir.

Il y a longtemps que je n'avais pas fait ce genre de sentier de randonnée pédestre.  Plus précisément en 1976 durant une formation en Loisirs à la Base de Plein air de Poénégamook. 

Pour une première exploration de ce sentier et étant seule, je n'ai pas osé m'aventurer plus loin dans les autres sentiers, j'avais aussi remarqué en voulant regarder l'heure sur mon cellulaire cherchait les ondes, donc pas trop sécuritaire en cas de pépins.

Sur mon chemin de retour, un petit oublie du chemin, je prends la route cyclable des découvertes. Mais j'ai l'impression de tourner en rond.  J'étais en pleine campagne à vrai dire sur le terrain des vaches.  En autant que c'est pas un cul de sac ( chemin sans issue) je me dis que je vais aboutir à quelque part.

Terrain de campagne à Ste-Marie de Branford (photo personnel)

C'est dimanche, il y a pas d'urgence, donc je me laisse promener à travers le chemin de campagne et j'arrive à St-Pierre-les-Becquets.  Au croisé des chemin, je prend direction Bécancourt sur la route132

Ma journée n'est pas fini (à suivre) vers le Moulin Michel de Gentilly

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire